RDC

RDC: l'opposant Diomi Ndongala réapparaît, les circonstances de sa disparition restent mystérieuses

Eugène Diomi Ndongala avait disparu depuis cent jours.
Eugène Diomi Ndongala avait disparu depuis cent jours. AFP PHOTO / JUNIOR D.KANNA

Disparu depuis cent jours, l’opposant congolais Eugène Diomi Ndongalal est réapparu. Selon ses proches, il a été libéré la nuit dernière, jeudi 11 octobre à 1 heure du matin, par les services de sécurité. Les autorités continuent d’affirmer qu’elles ne l’ont jamais arrêté. Des hommes l’ont déposé à 2 km de chez lui, affaibli et malade. L’opposant s’exprimera bientôt sur l’identité de ses ravisseurs et sur leurs motivations.

Publicité

Il m'a dit que pendant les interrogatoires qu'il a subis, il a été tabassé, c'est pour ça qu'il a de fortes douleurs au dos et au cou.

Patricia Diomi

Eugène Diomi Ndongala avait disparu depuis fin juillet. Selon son épouse il a été relâché dans la nuit de mercredi à jeudi, dans la périphérie de Kinshasa, à proximité d’un camp militaire.

Malade, il est soigné à domicile par un médecin. L’affaire de sa disparition avait déclenché une polémique entre, d’un côté, les opposants politiques et les défenseurs des droits de l’homme, qui assuraient que Eugène Diomi Ndongala avait été enlevé par les services de sécurité qui le détenaient au secret, et puis de l’autre côté, par les autorités qui affirmaient qu’il n’était pas détenu et qu’il était en fuite.

Les conditions dans lesquelles le président du parti Démocratie chrétienne réapparaît aujourd’hui ne permettent pas d'éteindre la polémique. Les autorités réaffirment qu’il n’a pas été arrêté. Le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, disait ce matin qu’il avait monté un coup pour faire parler de lui, à la veille de la visite de François Hollande au sommet de la Francophonie.

Eugène Diomi Ndongala n’est pas en mesure de s’exprimer aujourd’hui, dit son entourage. Il devrait le faire demain.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail