Afrique du Sud

Afrique du Sud : Gold Fields menace de licencier ses employés en grève

Des mineurs grévistes de la compagnie Gold Fields le 11 septembre 2012, à Carletonville.
Des mineurs grévistes de la compagnie Gold Fields le 11 septembre 2012, à Carletonville. AFP Photo / Stringer

Après l’échec des négociations dans le secteur de l’or, la compagnie minière Gold Fields, très affectée par les grèves sauvages en Afrique du Sud, menace de licencier tous les employés qui n’auraient pas repris le travail d’ici jeudi après-midi.

Publicité

Environ 23 100 des 36 000 employés de la compagnie minière britannique Gold Fields sont en grève sauvage depuis des semaines. Ils réclament de meilleurs salaires. En tout, si la compagnie met sa menace à exécution, les licenciements pourraient concerner 9 000 personnes. La décision de Gold Fields intervient après l’échec de négociations collectives dans le secteur de l’or.

La semaine dernière, syndicat et patronat avaient trouvé un compromis pour ajuster l’accord salarial en vigueur dans le secteur. Mais l'offre a été rejetée par la base. Depuis, les compagnies minières expliquent qu’elles n’ont rien d’autre à proposer. Et si les discussions peuvent se poursuivre, elles se feront désormais au niveau local, au sein d’une mine affectée, entre direction, syndicats et grévistes.

Le Syndicat national des mineurs a déjà signalé que l’échec des négociations pourrait aboutir à des licenciements massifs. Les compagnies minières, elles, ont averti que la crise dans le secteur pourrait conduire à des restructurations et à la fermeture de certains sites.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail