Zimbabwe

Zimbabwe: des trafiquants de drogue arrêtés dans une morgue

Texte par : RFI Suivre
2 mn

Deux hommes ont été arrêtés au Zimbabwe pour avoir essayé de faire sortir un cadavre de la morgue. Le corps appartenait à un passeur de drogue mort pendant son expédition. Son estomac était bourré d’héroïne.

Publicité

Ally Omari Mpili venait de Tanzanie et se rendait en Afrique du Sud en bus, en passant par le Zimbabwe. C’est là qu’il est mort, en transit à Harare. L’homme était une « mule », ces personnes qui passent les frontières, le corps chargé de drogue, pour le compte des trafiquants.

Son corps a été déposé à la morgue, en attendant l’autopsie. C’est là que deux hommes ont essayé de le récupérer, et se sont fait arrêter. Dans son estomac, selon la presse zimbabwéenne, il y avait des capsules d’héroïne : 1,4 kg de drogue, pour une valeur de 112 000 dollars (plus de 86 000 euros). Les deux hommes seront jugés le 12 novembre prochain.

Ces dernières années, l’Afrique australe est devenue l’une des plaques tournantes du trafic sur le continent. L’héroïne était très chère et quasiment introuvable en Afrique du Sud dans les années quatre-vingt. Depuis, la consommation a explosé et les prix ont baissé. Dans les rues de Johannesburg et de Pretoria, le gramme se négocierait 30 rands, soit un peu plus de 2,5 euros.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail