Cameroun / Suisse

Echappé du Cameroun pour son homosexualité, Hugues Fouatie obtient le statut de réfugié en Suisse

L'homosexualité est punie au Cameroun.
L'homosexualité est punie au Cameroun. Getty Images / WOJTEK RADWANSKI
Texte par : RFI Suivre
2 mn

C'est la fin d'une longue bataille pour le Camerounais Hugues Fouatie Fotsing. Recherché dans son pays pour son orientation sexuelle - l'homosexualité est interdite au Cameroun, et passible de cinq ans de prison ferme -, ce quadragénaire vient d'obtenir son statut de réfugié en Suisse. Mais non sans mal, sa demande ayant d'abord été rejetée par l'Office fédéral suisse des migrations, qui a demandé des preuves.

Publicité

Tout commence en 2010, à Douala, où Hugues Fouatie tient un snack bar. Il est surpris avec son ami et dénoncé à la police. « Ce qui m'a poussé en Suisse, c'était la dénonciation de mon copain et de moi par une voisine. Nous nous sommes bagarrés, ils ont appelé la police. Alors, immédiatement, j'ai pris la route pour partir. Ils ont ensuite détruit mon bar, en disant qu'on s'y regroupait pour des activités homosexuelles », raconte Hugues Fouatie.

Son ami est arrêté. Hugues Fouatie, lui, parvient à prendre la fuite vers la Suisse. Mais là, surprise : l'Office des migrations (ODM) estime que son homosexualité n'est pas prouvée, et que, conscient des risques, il aurait dû se cacher. « J'ai reçu une non-entrée en matière pour ma demande d'asile car je n'avais pas de preuves pour affirmer que j'étais homosexuel et que j'étais opprimé dans mon pays. J'ai été incarcéré pour exécution de la demande de renvoi. Ils m'ont ensuite relâché après un recours, poursuit Hugues Fouatie. Ils ont fini par me croire parce que j'étais soutenu par les associations qui ont fait des recherches à mon sujet. Ils ont regardé le dossier, les auditions, ma fréquentation du milieu gay et la destruction de mon bar après ma fuite. »

Aujourd'hui le parcours du combattant est derrière lui mais pr Hugues Fouatie, la lutte doit continuer.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail