Accéder au contenu principal
FRANCE / LIBYE

Financement illégal de campagne: Ziad Takieddine charge Nicolas Sarkozy

Ziad Takieddine lors d'une conférence de presse, le 18 octobre 2012 à Paris.
Ziad Takieddine lors d'une conférence de presse, le 18 octobre 2012 à Paris. AFP/Medhi Fedouach
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Nicolas Sarkozy a-t-il obtenu des fonds du régime de Mouammar Kadhafi pour financer sa campagne en 2007 ? C'est ce que prétend Ziad Takieddine. Cet intermédiaire en armements, déjà plusieurs fois mis en examen dans l’affaire Karachi pour complicité et recel d’abus de biens sociaux, l'aurait affirmé au juge Van Ruymbeke, en charge de l'affaire Karachi. Ziad Takieddine affirme même détenir les preuves de ce financement par la Libye de la campagne 2007 de Nicolas Sarkozy.

Publicité

Selon Ziad Takieddine, l'aide dépasserait les 50 millions d'euros. Ce montant avait d'ailleurs été évoqué par Seif al-Islam Kadhafi, le fils du dictateur libyen, au moment de la chute du régime. L'intermédiaire en armement vise Nicolas Sarkozy et ses proches, parmi eux Claude Guéant, ancien directeur de cabinet du ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy.

En 2006 et 2007, il aurait rencontré Béchir Saleh, secrétaire particulier de Mouammar Kadhafi. D'après le journal Le Parisien qui reprend les propos de Ziad Takieddine, lors de ses rencontres, Claude Guéant donnait les indications bancaires nécessaires à des virements. Quant aux preuves, elles seraient consignées dans un carnet, de la main de l'ancien Premier ministre de Kadhafi récemment livré aux autorités libyennes.

Ziad Takieddine va encore plus loin dans ses accusations. Il prétend qu'une fois Nicolas Sarkozy élu président de la République, des entreprises françaises auraient bénéficié d'une enveloppe très généreuse de la part du régime libyen. Cette enveloppe atteindrait au moins 100 millions d'euros dixit Ziad Takieddine. L'intermédiaire franco-libanais assure qu'il a en sa possession « les contrats, les destinataires et les montants ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.