Accéder au contenu principal
Thaïlande / Afrique du Sud

Sauver les rhinocéros en réglementant le commerce de leur corne

Un homme devant une photo de rhinocéros à la 16e Cites à Bangkok, le 3 mars 2013.
Un homme devant une photo de rhinocéros à la 16e Cites à Bangkok, le 3 mars 2013. REUTERS/Chaiwat Subprasom
Texte par : RFI Suivre
2 mn

A la 16e conférence de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (Cites) de Bangkok, l'un des sujets, c'est la protection des rhinocéros en Afrique, dont le braconnage a explosé ces dernières années, notamment en Afrique du Sud. Trois scientifiques viennent de lancer une initiative de la dernière chance pour empêcher leur extinction programmée. Ils proposent de réglementer le commerce de leur corne pour décourager le braconnage industriel qui les décime.

Publicité

Selon trois éminents scientifiques, l'interdiction de la corne de rhinocéros est un échec et a même encouragé la chasse illégale. Ils souhaitent donc la mise en place d'un commerce légal très réglementé pour préserver les rhinocéros.

Selon Duan Biggs et Hugh Possingham de l'université de Queensland, ainsi que Franck Courchamp, directeur de recherche au CNRS, il faudrait créer une centrale d'achat pour superviser mondialement la récolte et la vente des cornes, ce qui permettrait de vérifier leur origine.

Un rhinocéros tué toutes les 11 heures

La ministre sud-africaine de l'Environnement a admis que le moratoire en vigueur ne protégeait pas les mammifères du braconnage et qu'il fallait réfléchir à rétablir le commerce légal des cornes.

L'Afrique du Sud abrite 80% de la population mondiale de rhinocéros et 688 spécimens ont été tués en 2012. Un record. Depuis le début de l'année, un rhinocéros est tué toutes les 11 heures sur le continent, soit un rythme encore plus soutenu qu'en 2012.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.