Accéder au contenu principal
Kenya

Kenya : vers l’annonce des résultats de la présidentielle

Un couple de jeunes Kenyans roule à vélo devant les affiches de campagne des différents candidats à la présidentielle, le 3 mars à Nairobi.
Un couple de jeunes Kenyans roule à vélo devant les affiches de campagne des différents candidats à la présidentielle, le 3 mars à Nairobi. REUTERS/Karel Prinsloo
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les résultats de l'élection présidentielle au Kenya seront annoncés ce samedi vers 11h, heure locale, c'est ce qu'a annoncé dans la nuit la Commission électorale qui avait pourtant promis de publier ces résultats vendredi au plus tard. « Il faut que nos chiffres soient exacts et nous ne voulons pas nous précipiter », a fait valoir le responsable de la Commission pour justifier ce nouveau délai. Le principal enjeu des résultats est de savoir si Uhuru Kenyatta gagnera dès le premier tour avec une majorité absolue des suffrages ou si un second tour devra être organisé le mois prochain entre lui et son principal adversaire, le Premier ministre Raila Odinga.

Publicité

Après minuit, la Commission électorale a fini par déclarer que les résultats seraient annoncés ce samedi à 11 heures, pour notamment laisser le temps aux partis politiques de vérifier les résultats.

Toute la journée, comme un yoyo, le score de Uhuru Kenyatta, largement en tête par rapport à Raila Odinga, a oscillé au dessus et en dessous de la barre des 50%. D’après la nouvelle Constitution, pour remporter la présidentielle au premier tour, le candidat doit obtenir plus de 50% des voix. La Commission électorale était censée annoncer les résultats hier vendredi, et d’ailleurs l’état major d’Uhuru Kenyatta se préparait dans la soirée à célébrer la victoire, appelant les journalistes pour une conférence de presse et les partisans pour se réunir et fêter la victoire.

Dans la soirée, Raila Odinga a également appelé à une conférence de presse, sans que son service de presse ne précise quelle était son intention, mais elle a été annulée.

Dans plusieurs quartiers de Nairobi, le prolongement de l’incertitude a fait monter la tension. Dans quelques quartiers de Mathare, notamment les zones habitées par les Kikuyu et les Luo, ainsi qu’à Kibéra, la police s’est déployée pour prévenir toute agitation à l’annonce des résultats. Si un camp célèbre, l’autre risque de réagir.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.