Iran / Bénin / Niger

Au Niger, l'uranium est au centre de la visite de Mahmoud Ahmadinejad

Mahmoud Ahmadinejad accueilli par le président béninois Thomas Boni Yayi à son arrivée à Cotonou le 14 avril 2013.
Mahmoud Ahmadinejad accueilli par le président béninois Thomas Boni Yayi à son arrivée à Cotonou le 14 avril 2013. AFP PHOTO / BENJAMIN AGON
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a entamé, dimanche 14 avril, une mini-tournée africaine qui doit se conclure par un passage au Ghana. Il a commencé par le Bénin, où il devait notamment visiter l'université de Cotonou ce lundi 15 avril au matin avant de s'envoler à la mi-journée pour le Niger, quatrième producteur mondial d'uranium.

Publicité

L’uranium sera sans aucun doute au centre de cette visite de 48 heures du président iranien au Niger. L’ambassadeur d’Iran à Niamey a déjà annoncé la couleur à sa sortie d’audience avec le président Mahamadou Issoufou.

Selon Mohammad Nikkhah, la visite de Mahmoud Ahmadinejad marquera un tournant dans les relations entre le Niger et son pays, « en créant d’excellentes opportunités profitables pour les deux peuples ».

Selon plusieurs observateurs, beaucoup d’atouts plaident en faveur de cette visite : la diversification des clients d’uranium pour le Niger ; l’intérêt de Niamey, qui est de faire monter éventuellement les enchères vis-à-vis d’Areva qui exploite l’uranium depuis plus de 40 ans (et où, dit-on, le partenariat dans ce domaine est « très déséquilibré ») ; et enfin l’expansion du chiisme au Niger (entre autres).

Depuis 1984, les différents régimes iraniens tentent de se procurer de l’uranium au Niger, mais sans succès jusqu'ici. Cette dernière tentative sera-t-elle la bonne ?

Contrats ?

A la présidence de la République du Niger, on affirme en tout cas qu’aucun contrat sur l’uranium n’est en vue, et qu'il n’en a pas été question lorsque Mahmoud Ahmadinejad a décidé de visiter le Niger à sa demande.

Côté religieux, cette visite du président iranien est également perçue comme un clin d’œil et un encouragement aux adeptes du chiisme. En effet, depuis l’installation de l’ambassade d’Iran au Niger, le chiisme prend de l’ampleur.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail