RDC

RDC: Mary Robinson à Kinshasa pour soutenir «l’accord de l’espoir» au nom des Nations unies

L'ancienne président irlandaise Mary Robinson, à Londres, en octobre 2012.
L'ancienne président irlandaise Mary Robinson, à Londres, en octobre 2012. AFP PHOTO/JUSTIN TALLIS
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Mary Robinson, l’envoyée spéciale du secrétaire général des Nations unies pour les Grands Lacs, entame une première tournée sur le terrain. Elle a commencé sa visite par une journée très chargée à Kinshasa, lundi, avant de prendre la route pour Goma, où elle est attendue ce mardi 30 avril.

Publicité

Mary Robinson a multiplié les contacts lors de sa première journée sur le terrain. Elle a rencontré le président Kabila, le Premier ministre Augustin Matata Ponyo, le ministre des Affaires étrangères Raymond Tshibanda, la société civile et les leaders religieux.
L’envoyée spéciale de Ban Ki-moon qualifie l’accord international de paix adopté à Addis-Abeba, signé le 24 février dernier, d’« accord de l’espoir ».

Ecoute et franchise

Elle a donné la tonalité générale de sa mission : être à l’écoute, mais aussi savoir s’imposer. « J’ai l’intention de beaucoup écouter, mais aussi d’avoir des discussions franches. Et nous avons eu une discussion franche avec le ministre des Affaires étrangères. J’ai aussi l’intention d’explorer toutes les solutions permettant de mettre fin aux conflits dans la région, et surtout dans ce pays », a déclaré Mary Robinson au micro de Radio Okapi.

Brigade d'intervention

Le ministre congolais des Affaires étrangères, Raymond Tshibanda, voit dans l’arrivée de Mary Robinson la concrétisation de la dernière résolution des Nations unies sur la RDC : celle qui a instauré la brigade d’intervention. « Il a été effectivement décidé du déploiement de la brigade d’intervention pour assurer la protection et la surveillance de la frontière, mais aussi et surtout pour mettre fin à l’existence des forces négatives, des groupes armés, dans notre pays ; en commençant par le plus virulent d’entre eux : le M23 », a insisté le ministre congolais des Affaires étrangères.

Mary Robison poursuit sa visite vers Goma, ce mardi, avant de visiter les capitales voisines des Grands Lacs.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail