Accéder au contenu principal
Togo

Togo: manifestations du 1er-Mai sous le signe du deuil national

Des enfants manifestent à Lomé.
Des enfants manifestent à Lomé. AFP/EMILE KOUTON
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Les cérémonies du 1er-Mai ont été empreintes de gravité à Lomé. Les manifestants ont bravé la pluie en marchant pour rendre hommage aux deux élèves tombés, l’un sous les balles et l'autre battu à mort par les forces de sécurité. Des faits survenus suite à des manifestations de soutien à leurs enseignants en grève à Dapaong dans le nord du pays.

Publicité

Pour la Synergie des travailleurs du Togo (STT), organisatrice de la marche, le cœur n'était pas à la fête, mais au recueillement. La marche des syndicalistes à travers la ville les a conduits jusqu’à la plage. Nadou Lawson, la coordinatrice, lit une brève déclaration : « Ce jour du 1er mai 2013, nous sommes tous en noir et rouge, munis d’une fleur et marchant silencieusement. Pourquoi cette célébration singulière de la fête dite des travailleurs ? Le noir est l’expression de notre deuil après les évènements malheureux de Dapaong où deux de nos fils sont tombés sous les coups de la tyrannie et de l’oppression. »

D’ailleurs, explique le docteur Atchi Walla de la coordination de la Synergie, les problèmes des travailleurs du Togo sont connus de tous : « Le dialogue social tripartite a déjà fait le diagnostic des problèmes que le monde du travail au Togo connaît. Les états généraux de l’administration publique sont venus confirmer, et ont montré le chemin à suivre. Nous demandons tout simplement que nos autorités puissent suivre ce chemin-là pour que nous puissions vivre correctement du fruit du labeur de notre travail. »

« Il est temps d’inaugurer un nouveau contrat social basé sur l’écoute mutuelle », a répondu Faure Gnassingbé, le président de la République du Togo, le 26 avril à la veille du 53e anniversaire de l’indépendance : « A l’heure actuelle, notre pays ne peut se payer chaque année le luxe d’une crise sociale majeure. »

Dans tous les cas, vendredi prochain, les membres de la Synergie des travailleurs du Togo se retrouveront en assemblée générale pour évaluer les acquis de ce premier mouvement des travailleurs du Togo depuis 1990.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.