Bénin

Affaire Talon: le juge d'instruction Angelo Houssou dit «craindre pour sa vie»

Vue de Cotonou.
Vue de Cotonou. RobNS/ Wikimedia commons

Au Bénin, c'est une affaire dans l'affaire Patrice Talon. Le juge d'instruction Angelo Houssou, le magistrat qui a ordonné vendredi des non-lieux pour l'homme d'affaires Patrice Talon et ses présumés complices dans la tentative d'empoisonnement du président Boni Yayi, dit « craindre pour sa vie ». La défense du chef de l'Etat a immédiatement fait appel.

Publicité

Vendredi 17 mai, le juge Angelo Houssou a été intercepté par la police à la frontière avec le Nigeria. Selon le directeur général adjoint de la police béninoise, le magistrat a été ramené à son domicile et bénéficie « de mesures de protection, pour garantir sa sécurité ». Mais le juge Angelo Houssou, lui, se dit « en situation d'assignation à résidence ».

« Ma vie est vraiment en danger »

« Je vis très difficilement, car ma famille et moi sommes envahis de militaires et de policiers : ils vont et viennent partout sous le prétexte de la sécurité, a-t-il déclaré sur RFI. Hier je voulais sortir, ils m’ont empêché de sortir disant qu’il faut d’abord que je reçoive l’autorisation expresse du chef de la police nationale et du chef d’état-major général des armées. Donc je ne sais pas dans quelle situation je suis, est-ce une assignation à résidence ? (…) Ma vie est vraiment en danger ».

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail