Sénégal

Traque des biens mal acquis au Sénégal

Karim Wade à son arrivée à l'audition devant la Cour de répression de l'enrichissement illicite à Dakar, le 15 mars 2013.
Karim Wade à son arrivée à l'audition devant la Cour de répression de l'enrichissement illicite à Dakar, le 15 mars 2013. AFP/SEYLLOU
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le 31 mai 2013, la commission d'instruction de la Cour de répression de l'enrichissement illicite qui enquête sur la fortune de Karim Wade, a placé sous administration judiciaire provisoire la filiale sénégalaise du groupe Dubaï Ports World (DP World), concessionnaire du terminal à conteneurs du Port autonome de Dakar. Le fils de l’ancien président Abdoulaye Wade est depuis la mi-avril en détention provisoire. Il est accusé par le procureur spécial d’en être le véritable propriétaire. Dubaï Ports World-Dakar est estimée par le procureur spécial à 391 milliards de Francs CFA (près de 600 millions d’euros)

Publicité

Avec notre correspondante à Dakar, Carine Frenk

La commission d’instruction de la Cour de répression de l’enrichissement illicite suit le chemin tracé par le procureur spécial. « Le ver est dans le fruit... La société est placée sous contrôle pour éviter que ses actifs ne soient dilapidés et que des preuves puissent disparaitre », explique un spécialiste qui insiste sur le caractère provisoire de la mesure.

Dorénavant, chaque décision de l’entreprise passera par l’administrateur qui en réfèrera à la Cour. Son mandat selon un document dont RFI a pu prendre connaissance : « faire l’état détaillé du patrimoine de la société DP World-Dakar », « établir le lien juridique et économique avec DP World Sénégal Limited » (domiciliée aux îles Vierges britanniques), et « bloquer les transferts de fonds vers cette société et tout autre compte bancaire ou assimilé suspect ».

Conséquences diplomatiques ?

Pour le moment, aucune réaction officielle, ni du côté du gouvernement ni du côté de DP World. Certaines sources s’interrogent. Les éléments de preuves sont-ils suffisants pour établir que Karim Wade possède bel et bien DP World-Dakar ? La maison mère à Dubaï l’a déjà formellement démenti.

Quelles seront les conséquences diplomatiques ? Selon une source présidentielle, des échanges informels via les ambassades respectives ont d’ores et déjà eu lieu.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail