Accéder au contenu principal
Afrique du Sud

A Soweto, Jacob Zuma fait campagne en évoquant l'héritage de Mandela

Jacob Zuma, le 14 juin 2013 à Soweto.
Jacob Zuma, le 14 juin 2013 à Soweto. AFP PHOTO / MUJAHID SAFODIEN
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Nelson Mandela a entamé sa deuxième semaine à l'hôpital. L'ancien président sud-africain demeure dans un état grave, mais des progrès sont enregistrés, selon la présidence, qui se veut rassurante. Jeudi 13 juin, le président Jacob Zuma est allé à la rencontre des habitants d’Orlando West, dans le township de Soweto. Un déplacement aux allures de pré-campagne électorale, au cours duquel M. Zuma a mis en garde ses adversaires politiques : il ne laissera aucun autre parti que l’ANC s’approprier l’héritage de Nelson Mandela.

Publicité

Avec notre envoyé spécial à Soweto,

Les déambulations à Orlando West sont un régal pour Jacob Zuma. Tout est soigneusement orchestré. Il y a d’abord les chants, et le staff de l’ANC qui demande aux habitants pressentis pour une conversation avec Jacob Zuma d’enfiler au préalable un t-shirt aux couleurs du parti. Même les enfants de moins de trois ans sont réquisitionnés.

La Vilakazi Street d'Orlando West a abrité Winnie et Nelson Mandela avant que ce dernier ne décide, en 1961, de poursuivre la lutte dans la clandestinité. Mais aux riverains de Soweto, Jacob Zuma n'a pas parlé de sa visite à « Madiba » ce jeudi, ni de son état de santé. Il a surtout demandé aux jeunes de s’inscrire sur les listes électorales en vue du scrutin présidentiel de l’an prochain.

Zuma cite Mandela pour attaquer ses opposants

Le président devrait être candidat à sa succession, puisqu’il a été reconduit à la tête du parti. D’ailleurs, la seule fois que Jacob Zuma a évoqué Nelson Mandela, c’était pour cogner sur ses adversaires politiques. « Ils pensent que Mandela est né en 1994 ! Ils ne savent pas qu’il a enduré vingt-sept années en prison, pendant que eux profitaient paisiblement de la vie dans la chaleur de leur maison. »

Le président Zuma a accusé le parti d'opposition Alliance démocratique de résumer l’œuvre de son prédécesseur à la réconciliation. Pour lui, il faut aussi rendre hommage à Mandela le révolutionnaire, le commandant en chef de la branche armée de l’ANC, connue sous le nom de Umkhonto we Sizwe, ou encore à Mandela le prisonnier. Une façon à peine voilée de signifier qu’il ne laissera aucun autre parti s’approprier l’héritage de son parti.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.