Cap-Vert

Le Cap-Vert pleure le «roi de la Morna»

Le chanteur Bana est décédé vendredi 12 juillet dans un hôpital près de Lisbonne des suites d'une longue maladie, à l'âge de 81 ans. Il a été, avec Césaria Evora, l'un des ambassadeurs dans le monde de la Morna, ce style musical très populaire au Cap-Vert.

Publicité

C'est avec une voix profonde, triste et pleine de couleurs que Bana a chanté pendant des décennies, le vague à l'âme et le déchirement de l'exil. Il était le roi de la Morna, ce style musical du Cap-Vert rappelant à la fois le fado portugais et la bossa nova brésilienne.

Il a seulement 10 ans quand il commence à chanter dans les rues de Mindelo où il est né, sur l'île de Sao Vicente. Bana, de son vrai nom Adriano Gonçalves, subjugue les plus grands compositeurs de son pays par son timbre de voix.

Ce géant de plus de 2 mètres de haut s'illustre dans les années 60 avec le groupe phare de l'époque, Voz di Cabo Verde. Il habite successivement au Sénégal, en France au Pays bas avant de s'installer à Lisbonne au Portugal.

Au cours de sa carrière, cette icône du Cap-Vert a réalisé une cinquantaine d'enregistrements. En 2003, Bana a été décoré de l'ordre national du mérite dans son pays pour son rôle décisif dans le rayonnement culturel de celui-ci.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail