France / République centrafricaine

Des femmes centrafricaines viennent demander le soutien de la France pour faire cesser les exactions

Des soldats de la Seleka patrouillent dans les rues de Bangui, le 30 mars 2013.
Des soldats de la Seleka patrouillent dans les rues de Bangui, le 30 mars 2013. AFP PHOTO/ SIA KAMBOU

La France s’inquiète des vives tensions intercommunautaires que connaît la Centrafrique. Pour marquer son attachement à la protection du droit des femmes et plus globalement aux droits de l’homme, la ministre déléguée à la Francophonie Yamina Benguigui a reçu, le mardi 30 juillet 2013, douze femmes de l’association «Femmes de Centrafrique debout». Ces dernières ont tiré la sonnette d’alarme sur les exactions visant les femmes et les enfants. Des exactions qui se multiplieraient depuis la prise de pouvoir en mars de la coalition Seleka.