Cameroun

Cameroun: colère et recueillement aux funérailles du militant de la cause homosexuelle Eric Lembembe

Eric Lembembe.
Eric Lembembe. France 24

Les obsèques d’Eric Lembembe, le militant des droits des minorités sexuelles assassiné à Yaoundé le 15 juillet dernier, se sont tenues hier, samedi après-midi 3 août, dans la capitale camerounaise. Le jeune homme avait été retrouvé torturé à mort à son domicile. Les militants pro-gay dénoncent un crime homophobe. Plusieurs diplomates avaient fait le déplacement, dont l'ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun.

Publicité

La famille éplorée, les amis, des représentants du corps diplomatique et des militants des droits des gays étaient venus nombreux rendre un dernier hommage à Eric Lembembe, samedi, au quartier Etoudi à Yaoundé.

Seule référence, pendant le culte, aux terribles circonstances de la mort du militant gay, ce mot du représentant de sa famille : « Aujourd’hui nous avons tous les regards tournés vers notre gouvernement, vers l’Etat du Cameroun, qui a institué une enquête profonde pour nous dire les circonstances de la mort de mon fils. »

Aucun suspect appréhendé

Le gouvernement camerounais, face aux condamnations internationales suscitées par ce meurtre, a assuré que toute la lumière serait faite sur cet assassinat. Mais pour l’heure, aucun suspect n’a été appréhendé. Pour les militants de la cause homosexuelle, il ne fait aucun doute qu’Eric Lembembe a payé son engagement dans un pays où l’homophobie est palpable.

L’ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun, venu rendre hommage au militant des droits de l’homme, a dit toute sa préoccupation quant à cette question. « On ne connaît pas encore les circonstances de sa mort mais nous savons que plusieurs défenseurs de droits humains camerounais ont reçu des menaces de mort », a déclaré Robert Jackson. « Nous voulons mettre en exergue nos préoccupations, avec ces menaces et les attaques qu’on a vues, pour insister sur le fait que tous les êtres humains sont égaux. »

Le Cameroun, qui punit de peines de prison ferme les relations entre les personnes de même sexe, est désormais pointé du doigt par de nombreuses ONG internationales comme l’un des pays les plus hostiles aux homosexuels.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail