Djibouti / Justice

Nouvelles arrestations dans les milieux proches de l'opposition à Djibouti

Carte de Djibouti.
Carte de Djibouti. Wikimedia Commons

Selon la Ligue djiboutienne des droits de l'homme, une cinquantaine de personnes ont été interpellées, vendredi 2 août, à la sortie de la mosquée, juste après la prière, à Balbala, un quartier de la capitale. Parmi elles, des femmes et des enfants, proches de Guirreh Meidal, un opposant politique incarcéré depuis le 23 février, au lendemain des élections législatives. La plupart ont été relâchées samedi matin, à l'exception de quatre d’entre elles, incarcérées à la prison civile et qui doivent comparaître devant la justice mardi prochain. Leur avocat n'a pas eu accès au dossier pour le moment. Me Zakaria Abdillahi, président de la Ligue djiboutienne des droits humains, dénonce une nouvelle escalade dans la répression de l'opposition.