Etats-Unis / Proche-Orient

Terrorisme : les Etats-Unis prolongent la fermeture de certaines de leurs ambassades

Après des menaces d'attentats, la sécurité à été renforcée au Yémen. Sanaa, le 5 août 2013.
Après des menaces d'attentats, la sécurité à été renforcée au Yémen. Sanaa, le 5 août 2013. REUTERS/Khaled Abdullah

Il n’y a toujours pas d'ambassade américaine dans des pays comme l'Egypte, l'Arabie saoudite ou encore la Jordanie. Les bâtiments sont fermés jusqu'à 10 août au moins pour raisons de sécurité. Le département d'Etat invoque des menaces sérieuses et précises émanant du réseau al-Qaïda. Au total, dix-neuf représentations diplomatiques sont aujourd'hui concernées.

Publicité

La liste des représentations diplomatiques qui resteront fermées jusqu'au 10 août comprend 15 ambassades et consulats déjà fermés ce week-end et quatre nouveaux postes à Madagascar, au Burundi, au Rwanda et sur l'Ile Maurice.

Dix autres ambassades, qui étaient fermées ce week-end, vont en revanche rouvrir leurs portes ce lundi. Il s'agit des représentations américaines en Irak, en Afghanistan, au Bangladesh, en Mauritanie et en Algérie.

Le département d'Etat américain n'a pas donné d'explication officielle sur la raison pour laquelle le samedi 10 août a été choisi comme date de fin de cette prolongation. Mais elle tombe en tout cas jusqu'après la fin du ramadan.

Dans le même temps, Washington a renforcé de manière significative les mesures de sécurité autour de ces ambassades fermées. Ainsi au Yémen et en Egypte, les routes menant vers les représentations diplomatiques américaines ont été barrées, des murs anti-explosions ont été érigés autour des bâtiments.

Selon le chef d'état-major américain, le général Martin Dempsey, la cible exacte d'un éventuel attentat n'est pas connue. D'autant qu’« al-Qaïda veut s'attaquer aux intérêts occidentaux, pas seulement américains », a-t-il prévenu.

Les Etats-Unis ne sont pas les seuls à opter pour la prudence. La France a, elle aussi, fermé son ambassade au Yémen en raison de menaces d'al-Qaïda. Une mesure qui vaut jusqu'à au moins mercredi 7 août.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail