Ouganda

L'Ouganda veut limiter les manifestations publiques

Désormais en Ouganda, chaque manifestation devra être précédée d'une demande d'autorisation par écrit à la police.
Désormais en Ouganda, chaque manifestation devra être précédée d'une demande d'autorisation par écrit à la police. Reuters/James Akena

Le Parlement ougandais a adopté ce mardi 6 août une loi controversée limitant les manifestations publiques. Le texte donne notamment de nouveaux pouvoirs à la police, qui pourra bloquer un rassemblement programmé pour débattre de politique dès qu'au moins trois personnes y participeront. Chaque rassemblement devra également être soumis à l’autorisation de la police, par écrit, une semaine à l'avance. Selon des organisations de défense des droits de l'homme, cette loi risque de porter un coup sévère au débat politique dans le pays.