Accéder au contenu principal
Niger / Téléphonie mobile

Laborieux recensement des détenteurs de téléphones portables au Niger

Les détenteurs de téléphones portables doivent souvent venir des campagnes reculées pour se faire recenser à Agadez.
Les détenteurs de téléphones portables doivent souvent venir des campagnes reculées pour se faire recenser à Agadez. © Agadez 13 © CRAterre AM
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au Niger tous les abonnés de la téléphonie cellulaire avaient jusqu’à la date du 25 août pour se faire identifier. Une opération engagée par les autorités nigériennes pour connaître tous les utilisateurs des téléphones portables pour, entre autres, des raisons de sécurité. Le délai ayant expiré beaucoup de lignes ont été coupées.

Publicité

Devant les bureaux des compagnies de téléphonie cellulaire, les files s'allongent ce lundi 26 août et dans les rangs, on se plaint. « Mercredi 21 août je suis venu pour l'identification…J’ai laissé la photocopie de mon permis de conduire, ils ont tout et ils m’ont dit " c’est bon ! "Je suis parti et après on m’a coupé la ligne. Je ne sais pas pour quelle raison », raconte cet homme.

Ceux qui se viennent se faire identifier vivent souvent loin d’Agadez, dans des zones rurales. « En fait, moi je suis venu pour un cousin, raconte un autre, il m’a chargé de faire l’identification pour lui. La première fois, ça n’a pas marché, alors je recommence… »

Cette campagne d’identification n’a pas été de tout repos pour les compagnies de téléphonie cellulaire surtout dans une région aussi vaste que celle d'Agadez. Les abonnés sont souvent analphabètes, n'ont pas de pièce d’identité et vivent dans des zones à peine accessibles.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.