Accéder au contenu principal
Côte d’Ivoire

Côte d’Ivoire: Pascal Affi N’Guessan de retour à la tête du FPI

L'ancien patron du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N'Guessan (c) après sa libération, à Abidjan, le 6 août 2013.
L'ancien patron du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N'Guessan (c) après sa libération, à Abidjan, le 6 août 2013. REUTERS/Luc Gnago
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Côte d’Ivoire, Pascal Affi N’Guessan reprend officiellement, ce samedi 7 septembre, les rênes du FPI, le parti de l’ex-président Laurent Gbagbo. L’ancien Premier ministre bénéficie de la liberté provisoire depuis un mois : il a été libéré le 5 août, ainsi que onze autres détenus proches de Gbagbo. Depuis la détention de Pascal Affi N’Guessan en avril 2011, les clés de la maison FPI étaient gardées par Sylvain Miaka Oureto. Une grande cérémonie est donc prévue cet après-midi au siège provisoire du parti.

Publicité

C’est à une véritable rentrée politique que l’on va assister ce samedi en Côte d’Ivoire. L’accueil des militants réservé à Pascal Affi N’Guessan, il y a une semaine, n’était qu’un avant-goût. A l’occasion de son retour aux commandes du FPI aujourd’hui, il va prononcer le premier discours le plus attendu du parti de Laurent Gbagbo depuis la fin de la crise postélectorale.

Même si depuis sa mise en liberté provisoire il y a un mois, il a rencontré brièvement le Premier ministre, Daniel Kablan Duncan - une rencontre qui s’est déroulée hier soir - c’est aujourd’hui que le président du FPI va envoyer un message au gouvernement. Son discours va être scruté par les Ivoiriens et par les chancelleries sous-régionales, européennes et nord-américaines qui ont fait pression sur le pouvoir pour obtenir la mise en liberté provisoire des prisonniers pro-Gbagbo.

Pascal Affi N’Guessan devrait confirmer la disponibilité du FPI pour la réconciliation. C’est lui désormais qui conduira la délégation du parti dès la reprise du dialogue direct avec le gouvernement. Son retour donnera-t-il un coup d’accélérateur à ces discussions ? Interrompu depuis le mois de mars, le dialogue direct gouvernement-FPI achoppe encore sur plusieurs points, notamment sur l’amnistie générale.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.