Nigeria

Nigeria: fusillade à Abuja entre Boko Haram et les forces de l’ordre

Des soldats nigérians en opération contre les islamistes de Boko Haram. Ici près de Maiduguri, dans le nord-est du pays en juin 2013.
Des soldats nigérians en opération contre les islamistes de Boko Haram. Ici près de Maiduguri, dans le nord-est du pays en juin 2013. AFP/Quentin Leboucher

Au Nigeria, des échanges de tirs ont eu lieu, ce vendredi 20 septembre 2013, entre des membres de la secte islamiste Boko Haram et des forces de sécurité à Abuja. Depuis novembre 2012, la capitale nigériane n’avait pas été la cible d’attaque du groupe islamiste dont l’insurrection secoue depuis plus de quatre années le nord-est du pays.

Publicité

L'accrochage a eu lieu la nuit dernière dans le quartier d'Apo, non loin de la principale résidence des parlementaires nigérians. Les forces de sécurité, informées par des jihadistes arrêtés récemment, ont lancé une opération de recherche de caches d'armes dans un bâtiment situé derrière cette résidence. Peu après minuit, alors qu'ils inspectaient les lieux, les policiers ont été pris a parti à l'arme lourde par des combattants infiltrés dans la capitale.

Aucun bilan précis n'est fourni à l'heure actuelle, les services de renseignements parlent de blessés dans les rangs de Boko Haram, mais également d'autres personnes sans définir si ce sont des policiers ou des civils. Une source policière indique également que 12 membres du groupe islamiste ont été arrêtés dans cette attaque, la première à Abuja depuis novembre 2012.

La capitale fédérale nigériane est placée sous haute surveillance depuis près de deux ans. En 2011, un attentat de grande envergure avait visé le quartier général des Nations unies dans le pays. Une attaque kamikaze qui avait fait près d’une vingtaine de victimes revendiquée par l'organisation Boko Haram.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail