Mali

«Le Mali est debout et en ordre de marche» affirme le président IBK

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta.
Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta. REUTERS/Joe Penney
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le Mali célèbre le 53e anniversaire de son indépendance, ce dimanche 22 septembre. L'occasion pour le président Ibrahim Boubacar Keïta de remercier une fois encore, lors d'un discours télévisé, tous les pays qui ont été solidaires du Mali ces derniers mois. IBK a également réitéré ses engagements en faveur de la bonne gouvernance, de la lutte contre la corruption, pour le développement et la réconciliation nationale, entre autres.

Publicité

« Le pari est gagné, le Mali est débout », a déclaré Ibrahim Boubacar Keïta. Il reconnaît néanmoins que la crise « a ébranlé les fondements mêmes » de l'Etat malien. C'est pourquoi il place le 53e anniversaire de l'indépendance du Mali sous le signe de la « méditation ».

→ A (RE)LIRE : Les défis d’IBK à la tête du Mali

« Nous ne pouvons plus faire semblant », affirme également le président de la République, qui tape par ailleurs du poing sur la table : le service public devra être efficient. Gare aux fonctionnaires absentéistes, gare aux juges corrompus. C'est la fin de la « magouille » foncière, la fin de l'achat des diplômes. IBK siffle ou tente de siffler la fin de la récréation.

L'autorité de l'Etat revient dans ses propros comme un leitmotiv. Il a également eu une pensée pour les militaires étrangers morts pour le Mali. Ce dimanche, le président assistera à un défilé militaire en présence de plusieurs officiers militaires récemment promus. Parmi eux, Aladji Gamou et Ould Meidou, originaires du nord. Ils sont restés loyalistes pendant toute la durée de la crise et ils portent désormais le grade de général de brigade.

→ A (RE)LIRE : François Hollande à Bamako : « Aujourd'hui le Mali a pris son destin en main »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail