Madagascar

Madagascar: l'ombre d'Andry Rajoelina plane sur les législatives

Andry Rajoelina, à la tête de la nouvelle plateforme politique « Avec le président Andry Rajoelina »
Andry Rajoelina, à la tête de la nouvelle plateforme politique « Avec le président Andry Rajoelina » AFP PHOTO / BILAL TARABEY

Il ne s'agit pas de l'élection présidentielle - Andry Rajoelina ne fait plus partie des 33 candidats toujours en lice – mais des élections législatives. Le dépôt des candidatures pour ces législatives s'est officiellement terminé cette semaine et une nouvelle plateforme politique sous le nom de «Avec le président Andry Rajoelina» a fait son apparition dans cette course à l'Assemblée nationale

Publicité

Le scénario qui donne Andry Rajoelina, Premier ministre - après les élections législatives - semble de plus en plus crédible, si l'on en croit cette nouvelle plateforme politique qui est apparue, ce week-end.

Il s'agit de la plateforme « Miaraka amin'i Prezida Andry Rajoelina » (Avec le président Andry Rajoelina).

Cette plateforme a inscrit 151 candidats - sous ses couleurs - pour chacun des 151 sièges disponibles à la future Assemblée nationale.

Parmi ces candidats se trouvent des figures historiques des différents partis politiques qui soutiennent Andry Rajoelina, mais aussi - et c'est une surprise - des artistes. Quand on connait la popularité des chanteurs à Madagascar - bien souvent largement supérieure à celle des hommes politiques - on se dit que c'est un élément de stratégie qui peut être très rentable.

Joint par RFI, le coordinateur général de cette plateforme, Jean de Dieu Maharante, conseiller spécial du président, n’a pas hésité à déclarer : « En effet, rien n'empêche Andry Rajoelina de devenir Premier ministre s'il le souhaite ».

Pour cela, il faudra évidemment que cette plateforme arrive en tête des législatives. Elle aura face à elle, entre autres, des candidats de l'ancien président Marc Ravalomanana.


Zoom sur la présence du président de la Transition magache à la tribune de l'Assemblée générale des Nations unies. L'occasion pour Andry Rajoelina de dénoncer le traitement réservé à Madagascar depuis trois ans. Il parle de diplomatie à deux vitesses qui aurait pû conduire son pays à la guerre civile évitée grâce à la maturité des Malgaches :

Quand le peuple malgache s'est soulevé, Madagascar a dû faire face à l'incompréhension.

Andry Rajoelina

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail