Tchad

Tchad : le journaliste de «L’observateur» inculpé

Le journaliste tchadien Samory Ngaradoumbé a été inculpé pour avoir fait état d'une tentative de mutinerie dans une garnison du nord du Tchad. .
Le journaliste tchadien Samory Ngaradoumbé a été inculpé pour avoir fait état d'une tentative de mutinerie dans une garnison du nord du Tchad. . KAMBOU SIA / AFP

Samory Ngaradoumbé, directeur du journal tchadien L’observateur, a été inculpé ce mercredi 16 octobre pour avoir incité les militaires à désobéir à leur hiérarchie, mais le journaliste comparaîtra libre le 29 octobre prochain. Il avait été interpellé, lundi et, depuis, il était maintenu en garde à vue à la police judiciaire. Son inculpation fait suite à la publication d'un article faisant état d'une tentative de mutinerie dans une garnison du nord du Tchad. Des faits fermement démentis par les autorités militaires du pays.

Publicité

Le journaliste Samory Ngaradoumbé encourt une peine de six à douze mois de prison, a indiqué à RFI le procureur de la République.

Le patron de la publication de L'observateur s'était engagé à publier un droit de réponse des autorités militaires mais, selon le procureur Ousmane Mamadou Afono, « cela n'efface pas l'infraction commise ».

L'article incriminé faisait état d'une tentative de mutinerie dans la garnison de Bardaï, dans l'extrême nord du pays, et avait opéré un rapprochement avec la grogne des casques bleus tchadiens au nord du Mali le mois dernier. Ces derniers avaient momentanément quitté leur position pour protester contre le non-paiement de leurs salaires, ce qui avait embarrassé le président Idriss Deby.

C'est donc une affaire sensible. L’avocat du journaliste le reconnaît et ne souhaite pas faire de pronostic sur l'audience du 29 octobre ni de commentaire sur l'inculpation de Ngaradoumbé. Il se réjouit néanmoins que son client ait été élargi. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail