Accéder au contenu principal
Rwanda/France

Rwanda : un présumé génocidaire devant la justice française

Clavel Kayitare a perdu toute sa famille dans le génocide rwandais de 1994.
Clavel Kayitare a perdu toute sa famille dans le génocide rwandais de 1994. Photo : Benjamin Loyseau
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Un nouveau Rwandais a été mis en examen le jeudi 24 octobre par la justice française. Venuste Nyombayire est soupçonné d'être coupable de massacres pendant le génocide, en 1994, notamment dans un orphelinat qu'il dirigeait.

Publicité

Directeur d'un orphelinat en 1994, Venuste Nyombayire est soupçonné d'avoir fait exécuter une quinzaine d'enfants et d'employés tutsis de son centre du Sud-Ouest du pays. Il aurait aussi encouragé des actes de violences, explique Alain Gauthier, le président du collectif des parties civiles pour le Rwanda. Un collectif qui traque les génocidaires présumés. C'est lui qui après avoir recueilli des témoignages et découvert que le Rwandais résidait en France, a déposé plainte, il y a deux ans.

Au total, plus de vingt plaintes similaires ont été déposées devant la justice française. Une dizaine ont aujourd'hui débouché sur une mise en examen. A Paris, Le premier procès lié au génocide rwndais, celui de l'ancien capitaine Pascal Simbikangwa, s'ouvrira en février prochain.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.