Afrique du Sud

Afrique du Sud: le rapport sur le financement de la résidence de Zuma sera rendu public

Des billets de rands, monnaie sud-africaine
Des billets de rands, monnaie sud-africaine DR

Le rapport sur le financement obscur de la résidence secondaire du président Jacob Zuma sera finalement rendu public. C’est ce qu’a annoncé, ce mercredi 20 novembre, la médiatrice de la république, Thuli Madonsela, qui enquête sur ce financement. Au cœur de la polémique figurent les 15 millions d’euros pour rénover la maison privée de Jacob Zuma qui auraient été payés avec de l’argent public.

Publicité

La médiatrice Thuli Madonsela tente, depuis des semaines, de rendre les résultats de son enquête mais fait face à une véritable levée de bouclier du gouvernement.

Néanmoins, Thuli Madonsela l’a confirmé ce jeudi : elle ne renoncera pas et rendra, effectivement public, son rapport sur le financement de la résidence de Jacob Zuma.

Cela fait des semaines que l’ANC - le parti au pouvoir - et le gouvernement tentent de l’en empêcher à coups de procédures judiciaires. A la tête de l’offensive, plusieurs ministres dont celui de la Défense, ainsi que la police, qui argumentent que ce rapport pourrait compromettre la sécurité du président.

Le rapport est une enquête sur l’utilisation de fonds publics pour financer des travaux pour améliorer la sécurité de la résidence.

L’affaire avait fait scandale quand il a été révélé qu’une partie des travaux avait inclus la construction d’un terrain de sport et d’un héliport, et que la facture avait été payée par le ministère des Travaux publics et qu’il y avait eu d’importantes surfacturations.

Malgré des semaines d’attaques frontales, Madonsela ne s’est pas laissée intimider. Ce mercredi matin, elle a indiqué qu’elle prendra en considération les inquiétudes des ministres mais que son rapport sera communiqué aux personnes concernées, avant d’être rendu public.

La question aujourd’hui est de savoir si ce rapport - sensible pour le président Zuma - sortira avant les élections prévues dans moins de 6 mois.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail