Accéder au contenu principal
Côte d'Ivoire

Côte d’Ivoire: la CPI veut que Charles Blé Goudé lui soit livré

Charles Blé Goudé, lorsqu'il était ministre de la Jeunesse dans le gouvernement de Laurent Gbagbo.
Charles Blé Goudé, lorsqu'il était ministre de la Jeunesse dans le gouvernement de Laurent Gbagbo. RFI
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La Cour Pénale Internationale réclame à nouveau Charles Blé Goudé. Ce lundi, la CPI a réitéré au gouvernement ivoirien sa demande de transfèrement de l’ex-leader des Jeunes patriotes proches de l’ancien président Laurent Gbagbo, incarcéré à la CPI depuis deux ans.

Publicité

La demande de la Cour pénale internationale auprès du gouvernement ivoirien se veut pressante. Elle est aussi accompagnée d’un rappel : l’obligation d’Abidjan de livrer Charles Blé Goudé, selon un communiqué de la juridiction internationale, qui fixe aussi un délai pour recevoir une réponse. La CPI espère avoir les observations des autorités ivoiriennes sur sa demande au plus tard le 13 janvier prochain.

→ A (RE)LIRE : Charles Blé Goudé inculpé pour crimes de guerre et détenu dans un lieu secret

Le 1er octobre dernier, la CPI avait rendu publique l’existence d’un mandat d’arrêt contre l’ex-« général de la rue » en Côte d’Ivoire. Un mandat qui était sous scellés depuis son émission, le 21 décembre 2011. La CPI soupçonne Charles Blé Goudé de crimes contre l’humanité pendant la crise postélectorale de 2010-2011. Les violences de cette crise ont fait officiellement 3 000 morts.

Inculpé de crimes de guerre en Côte d'Ivoire

Depuis son arrestation en janvier dernier au Ghana, ce proche de Laurent Gbagbo est actuellement détenu dans un lieu tenu secret en Côte d’Ivoire. La justice ivoirienne l’a inculpé de crimes de guerre.

→ A (RE)LIRE : Le non-transfèrement de Simone Gbagbo à la CPI, une «décision politique»

Selon une source gouvernementale, les autorités ivoiriennes réfléchissent à la réponse à donner à la CPI. Vont-elles envoyer Charles Blé Goudé à La Haye ? Elles ont déjà refusé, il y a deux mois, de transférer Simone Gbagbo, l’épouse de l’ancien Président ivoirien, en demandant à la CPI de se déclarer incompétente, afin qu’elle soit jugée en Côte d’Ivoire.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.