Accéder au contenu principal
RDC / Ouganda

RDC: en Ouganda, les chefs du M23 «ni en prison, ni en résidence surveillée»

Le chef militaire de M23, Sultani Makenga, à Bunagana, dans l'est du Congo le 3 janvier 2013.
Le chef militaire de M23, Sultani Makenga, à Bunagana, dans l'est du Congo le 3 janvier 2013. REUTERS/James Akena
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La mission des Nations unies en République démocratique du Congo a fait état de la réapparition de combattants du M23 dans l’est du pays et d’un soutien des pays voisins, notamment de l’Ouganda, aux ex-rebelles. Des accusations déjà portées par le chef de la Monusco, Martin Kobler, lundi et vivement démenties par le M23. A Kinshasa, le numéro 2 de la Mission des Nations unies en RDC, Abdallah Wafy, est revenu sur ses allégations au micro de RFI.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.