Congo-Brazzaville

Congo-Brazzaville: le colonel Marcel Ntsourou porte plainte

Le colonel Ntsourou
Le colonel Ntsourou DR

Incarcéré à la maison d’arrêt de Brazzaville depuis un peu plus d’un mois, après une arrestation spectaculaire marquée par une fusillade le 16 décembre autour de son domicile, le colonel Marcel Ntsourou, ancien numéro 2 des renseignements, a porté plainte contre X pour plusieurs chefs d’accusations. 

Publicité

C'est contre X que le le colonel Marcel Ntsourou porte plainte pour plusieurs chefs d'accusation liés à son arrestation le 16 décembre dernier. Sa résidence avait alors été prise d'assaut lors d'une fusillade à son domicile.

Le colonel Ntsourou est l'ancien numéro 2 des renseignements du Congo-Brazzaville. L'ancien secrétaire général adjoint du Conseil national de sécurité avait été condamné en septembre dernier à 5 ans de travaux forcés avec sursis dans l'affaire des explosions de Mpila. Il est incarcéré à la maison d'arrêt de Brazzaville depuis plus d'un mois.

→ A (RE)LIRE : Le colonel Marcel Ntsourou sur RFI: «l’explosion de Mpila est un accident»

Son avocat, Maître Thomas Djolani, a déposé sa plainte auprès du juge d’instruction : « Tentative d’assassinat, assassinat, coups et blessures volontaires, incendie volontaire des biens meubles et des propriétés immobilières. Il y a eu plusieurs atteintes à l’intégrité corporelle. Donc le colonel Marcel Ntsourou estime que cette attaque de son domicile a été à l’origine de toutes ces infractions qui lui ont causé un préjudice incommensurable. Et il a estimé opportun de saisir la justice de son pays, au même titre que tout citoyen. Parce qu’il faut quand même souligner que bien qu’il soit aujourd’hui inculpé et détenu préventivement à la maison d’arrêt centrale de Brazzaville, les droits reconnus par la loi à tout citoyen concernent le colonel Marcel Ntsourou et ne s’arrêtent pas à la porte de la maison d’arrêt ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail