Internet

En Algérie, les humoristes du web raillent l’élection présidentielle

Une vue du site Bled-Mickey.
Une vue du site Bled-Mickey.

Sur la Toile algérienne, une nouvelle génération d’humoristes politiques raillent les prochaines élections présidentielles, qui doivent se tenir le 17 avril, à la plus grande joie de jeunes internautes, désabusés par un discours électoral auquel ils ne croient plus.

Publicité

Ils s’appellent Zarouta Youcef, DZjoker, MisterX, l’Inconnu, MGdz et Anes Tina. Ces humoristes politiques algériens ont choisi de diffuser leurs sketchs vidéo uniquement sur internet et se moquent ouvertement de la politique et des politiciens de leur pays. En quelques mois, ils sont devenus les messagers d'une jeunesse algérienne connectée et désabusée par les discours des candidats à la présidentielle. Sur YouTube, le jeune humoriste de 24 ans, Anes Tina, interpelle Abdelaziz Bouteflika, dans un rap intitulé « Message au Président », et lui demande de ne pas briguer un quatrième mandat. En compagnie de ses complices DZjoker et MGdz (alias Merouane Guérouabi), il vient de publier un clip, « Le VOTE en Algérie », qui pourfend avec humour le processus électoral en Algérie, qui ne répond plus, selon lui, aux aspirations de la jeune génération.

« Facebookers »

Autre représentant du renouveau de la scène humoristique, Zarouta Youcef compte plus de 600 000 vues sur YouTube grâce sa vidéo « Politique en Algérie ». Lors des élections législatives de 2012, Zarouta Youcef dénonçait déjà dans ses clips, une « mascarade électorale en Algérie ». A l’occasion de la présidentielle, il réitère en brocardant allégrement la ministre de la Culture, Khalida Toumi et le Premier ministre Abdelmalek Sellal. Le premier représentant de l’Etat, loin de s’offusquer de ces traits d’humour acerbes qui circulent sur le Net, reconnaît volontiers le pouvoir d’influence qu’exercent dans le pays tous ces « Facebookers », comme il les nomme, sur l’opinion publique.

Faux articles

En Algérie, de nombreux sites satiriques ont récemment fait leur apparition sur la Toile. A l’image du célèbre Gorafi français, le site Bled-Mickey, lancé en novembre 2013, se consacre à la politique algérienne en publiant exclusivement de faux articles. Et il n’épargne personne: en février, le site mettait en Une, un article intitulé : « Trop pressé de revenir en politique, Nicolas Sarkozy envisage maintenant de se porter candidat en Algérie ». Une chose est sûre: la parodie politique sur le Net algérien est promise à un bel avenir.

Découvrez la vidéo humoristique de Zarouta Youcef (en arabe - sous titres français disponibles)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail