Accéder au contenu principal
France / RCA

Paris: concert de solidarité pour la Centrafrique

Youssou N’Dour est revenu à la fin du concert pour interpréter «New Africa», un hymne aux valeurs positives de l’Afrique.
Youssou N’Dour est revenu à la fin du concert pour interpréter «New Africa», un hymne aux valeurs positives de l’Afrique. RFI/Edmond Sadaka
Texte par : Edmond Sadaka
5 mn

Face à la situation humanitaire dramatique en Centrafrique, de grands musiciens se sont mobilisés pour un concert de solidarité exceptionnel lundi 10 mars dans la prestigieuse salle du Théâtre de la Ville, à Paris. Le concert était intitulé « Le Temps de l’Ubuntu », terme qui signifie à la fois, « interdépendance », « partage », « solidarité » et « humanisme ».

Publicité

Le concert a réuni plusieurs groupes de chanteurs et de musiciens issus du continent africain dont Ray Lema, Youssou N’Dour, Bonga, Lokua Kanza, So Kalmery et la chanteuse centrafricaine Idylle Mamba. Les recettes serviront à la reconstruction de l’Espace Linga Téré, lieu de partage, de citoyenneté et d’art à Bangui, détruit au cours des récents événements. Ce concert était organisé par l’IREA-Maison de l’Afrique et le Théâtre de la Ville de Paris.

C’est la jeune Centrafricaine Idylle Mamba qui a ouvert le bal, et fait danser la salle comble du Théâtre de la ville, soit plus de 1000 personnes. Youssou N'dour l’a rejointe ensuite pour interpréter ce morceau qu’ils ont récemment composé ensemble pour la Centrafrique, lui le musulman, elle la chrétienne : One Africa…

Revivez la soirée au Théâtre de la Ville avec notre envoyée spéciale

La soirée en images

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.