GUINEE-BISSAU

Présidentielle en Guinée-Bissau: José Mario Vaz sera bien dans la course

Opération de vote à Bissau lors de la présidentielle de 2009.
Opération de vote à Bissau lors de la présidentielle de 2009. AFP

L’ancien ministre des Finances du gouvernement de Carlos Gomes Junior, José Mario Vaz, malgré la requête du parquet général visant à faire invalider sa candidature à la présidentielle du 13 avril, sera bien dans la course à la présidence. La Cour suprême a entériné sa participation au scrutin. Huit dossiers sur vingt-et-un ont été cependant rejetés.

Publicité

C’est un soulagement pour le PAIGC : son candidat, José Mario Vaz, contre lequel le procureur Abdu Mané avait déposé une requête visant à invalider la candidature, est désormais dans la course à la présidentielle.

Le collectif des juges chargé d’examiner le dossier, a jugé insuffisant les arguments du procureur. Mais le PAIGC n’est pas au bout de ses peines, il doit se battre pour lever la mesure d’interdiction de quitter Bissau qui frappe son candidat avant le démarrage de la campagne électorale, le week-end prochain.

Huit dossiers recalés

Huit candidats sur les vingt-et-un qui avaient initialement déposé leur dossier pour la présidentielle, ont été rejetés pour dossier incomplet pour certains ou absence prolongée hors du pays pour d’autres. La seule femme en lice, Antoneta Rosa Gomes, a été éliminée. Elle se plaint que son dossier n’a pas été traité de la même manière que celui des autres candidats.

Sept partis politiques sur vingt-deux ont également été éliminés de la course pour les législatives. Le collectif des juges-conseillers reste en place jusqu’à ce lundi 14 h pour recevoir et analyser les recours. Passé ce délai, aucune autre réclamation ne sera possible.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail