Libye

Les autorités libyennes reprennent le contrôle du tanker nord-coréen

L’équipage du «Morning Glory» en état d’arrestation par les autorités libyennes, le 23 mars 2014.
L’équipage du «Morning Glory» en état d’arrestation par les autorités libyennes, le 23 mars 2014. REUTERS/Hani Amara

Le Morny Glory (Gloire du matin), ce navire battant pavillon nord-coréen chargé de brut illégal est désormais entre les mains des autorités libyennes après leur avoir échappé le 11 mars. Et ce sont les forces américaines qui ont dû intervenir pour remettre le navire à la marine libyenne.

Publicité

Animation sur le port de Tripoli ce dimanche, en plein centre de la ville, où le navire chargé de pétrole illégal est arrivé. Le Morning Glory, avec à son bord 234 000 barils de brut, vendu et exporté illégalement par les autonomistes qui bloquent la plupart des terminaux pétroliers depuis cet été, avait réussi à échapper aux autorités libyennes le 11 mars.

Une vingtaine de membres de l’équipage ainsi que trois autonomistes libyens ont été remis à Tripoli. Ce sont les forces spéciales américaines qui avaient arraisonné le navire la semaine dernière.

A (RE)LIRE : Le pétrolier arraisonné par les Etats-Unis fait route vers la Libye

Le brut devrait désormais alimenter la raffinerie de Zawiya, à l’ouest de Tripoli, et principale raffinerie du pays. Les autorités libyennes ont, le 12 mars, lancé un ultimatum de plus aux autonomistes pour la levée du blocus.

Jusqu’à présent les menaces répétées de Tripoli n’avaient eu aucun effet, mais l’opération américaine et les affrontements de samedi à Ajdabiya, fief des autonomistes, pourraient changer la donne. L’ultimatum expire en milieu de semaine.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail