Mali

Mali: le MNLA appelle à une bonne volonté pour un accord de paix

Bilal Ag Chérif, secrétaire général du MNLA.
Bilal Ag Chérif, secrétaire général du MNLA. AFP PHOTO/AHMED OUOBA

Trois mouvements armés du nord du Mali se sont retrouvés du 18 au 22 mars à Rome. Objectif : rapprocher leurs mouvements en vue de préparer des négociations avec les autorités de Bamako. Il y avait le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), le Haut Conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA) et le Mouvement arabe de l’Azawad (MMA). La rencontre s'est déroulée sous l'égide de la communauté catholique de Sant’Egidio, connue pour ses médiations dans des crises politiques à travers le monde. Interviewé par RFI, Bilal Ag Chérif, secrétaire général du MNLA, considère que malgré l'accord préliminaire de Ouagadougou signé en juin dernier, aucune initiative digne de ce nom n'a été jusque-là lancée pour préparer un accord de paix entre les autorités maliennes et les groupes armés du Nord.