Accéder au contenu principal
France

Marine Le Pen mise sur l’implantation locale du Front National

Marine Le Pen, la présidente du FN, à Nanterre le 25 mars. Le parti d'extrême droite espère remporter plusieurs villes françaises pour se renforcer sur la scène politique.
Marine Le Pen, la présidente du FN, à Nanterre le 25 mars. Le parti d'extrême droite espère remporter plusieurs villes françaises pour se renforcer sur la scène politique. REUTERS/Charles Platiau
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Dimanche, le Front National espère remporter de nouvelles victoires et se mettre en position de changer la donne politique à plus long terme. Dans le Monde daté de samedi, la présidente du Front National estime que, désormais, la seule chose qui manque à son parti c'est «un bilan». En s'implantant localement, le FN y travaille.

Publicité

Un maire élu au premier tour dans une ville, Hénin-Beaumont, sur laquelle étaient braqués tous les projecteurs, 486 conseillers municipaux déjà élus eux aussi, et des candidats en tête dans 17 villes de plus de 10 000 habitants. Le bilan du premier tour est déjà plus que positif pour le Front National, qui n'a jamais réussi un tel score dans une élection municipale.

► A (RE) ECOUTER : Steeve Briois, maire FN de Hénin-Beaumont, interrogé par Frédéric Rivière ce vendredi 28 mars

Mais ce n'est pas fini, car le second tour s'annonce prometteur pour le parti de Marine Le Pen. Dans plusieurs villes, les candidats du FN peuvent espérer l'emporter : à Saint-Gilles, Cogolin, Fréjus et Béziers, notamment. A Perpignan, où le vice-président du parti et compagnon de Marine Le Pen, Louis Alliot, est arrivé en tête le 23 mars, cela semble plus difficile. Quoi qu'il en soit, dimanche soir, le Front National aura remporté son premier pari : commencer à s'implanter localement et s'imposer comme une force politique incontournable, même en dehors du rendez-vous présidentiel.

Tripolarisation

Marine Le Pen a déjà commencé à se réjouir. Pour elle, le second tour va montrer que le front républicain anti-FN ne fonctionne plus, que le parti dispose de réserves de voix et que la tripolarisation de la vie politique qu'elle appelle de ses vœux est en marche. Et la présidente du Front National espère en apporter une nouvelle preuve dès les élections européennes de mai prochain.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.