Algérie

Une chanson de soutien à Bouteflika crée la polémique en Algérie

Abdelaziz Bouteflika est toujours absent de la campagne pour l'élection présidentielle du 17 avril.
Abdelaziz Bouteflika est toujours absent de la campagne pour l'élection présidentielle du 17 avril. REUTERS/Louafi Larbi

En Algérie, la campagne présidentielle entre dans sa deuxième semaine, toujours en l'absence d'Abdelaziz Bouteflika qui brigue un quatrième mandat. Depuis ce dimanche, une chanson titrée « Notre serment pour l’Algérie » fait polémique. Elle a été enregistrée par une soixantaine de personnalités pour soutenir le président de 77 ans.

Publicité

La rumeur courait depuis plusieurs jours. Une soixantaine d’artistes ont enregistré une chanson de soutien au président Abdelaziz Boutelfika. Hier soir, la vidéo a été mise en ligne par les équipes de campagne du président. Mélange de raï et de chaabi algérois, la chanson s’appelle « Notre serment pour l’Algérie », qui est également le slogan de campagne d’Abdelaziz Bouteflika.

Sur les images, on y voit des stars comme le chanteur Khaled, le comédien Smaïn ou le footballeur Lakhdar Belloumi. Si Abdelaziz Boutelfika n’est pas cité dans la chanson, les paroles sont sans équivoque. « Laissez-moi chanter. Laissez-moi être heureux. Laissez-moi être fier de mon président qui a prêté serment à l'Algérie, et qui a tenu la promesse de millions de martyrs », répète ainsi le refrain.

Dès la mise en ligne de la vidéo, les commentaires étaient très critiques. L’implication de ces artistes, dont certains sont habituellement critiques du régime, n’est pas légitime aux yeux des internautes. L’argument le plus récurrent est que certains de ces artistes ne vivent pas en Algérie, mais en France.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail