Sierra Leone

Sierra Leone: le mandat de la mission de l’ONU prend fin

Taswirar kasar Saliyo
Taswirar kasar Saliyo

Le mandat de la mission de l'ONU, en Sierra Leone, a pris fin officiellement ce lundi 31 mars. Une mission mise en place il y a quinze ans. Le bureau intégré des Nations unies pour la consolidation de la paix en Sierra Leone (Binucsil) a démarré ses activités en octobre 2008. La toute première opération de maintien de la paix en Sierra Leone, la Minusil, a été créée en 1999, trois ans avant la fin de la guerre civile (1991-2002) ayant fait 120.000 morts et des milliers de civils mutilés.

Publicité

Pour l'ONU, ce départ de Sierre Leone signe la normalisation du pays, après quinze ans de présence et dix années de conflit.

Le Binucsil est techniquement fermé depuis la visite, à Freetown, du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, le 5 mars dernier. Au 31 mars, le retrait est complètement achevé avec la fin officielle de son mandat, comme le prévoit une résolution du Conseil de sécurité.

Pour le secrétaire général des Nations unies, c'est « l'un des cas les plus réussis au monde, en termes de redressement post-conflit, de maintien et de consolidation de la paix ». La mission de l'ONU en Sierra Leone était l'une des plus anciennes. Mise en place dès 1999, elle a compté jusqu'a 17 400 agents, au plus fort de ses activités.

Dans sa dernière mouture, la mission était axée sur le renforcement des institutions et sur le développement dans ce pays de cinq millions et demi d'habitants parmi les plus pauvres de la planète.

Apres la guerre et ses 120 000 morts, le retour de la stabilité a fini par rassurer les investisseurs mais le pays reste très dépendant des bailleurs. Ban Ki-moon leur a donc demandé de ne pas saisir le prétexte du retrait de l'ONU pour réduire l'aide internationale.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail