Accéder au contenu principal
Libye

Libye: Ali Tarhouni, nouveau président de l’Assemblée constituante

Ali Tarhouni, ancien ministre et nouveau président de l'Assemblée constituante libyenne.
Ali Tarhouni, ancien ministre et nouveau président de l'Assemblée constituante libyenne. Wikimedia
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Libye, l’Assemblée constituante, élue en février 2014, a désormais un président, le libéral Ali Tarhouni. Cet ancien exilé a déjà exercé les fonctions de ministre lors de la transition au sein du Conseil national de transition (CNT).

Publicité

Ancien ministre du Pétrole et des Finances au sein du CNT pendant la révolution libyenne, Ali Tarhouni a été élu, mardi 22 avril, à la tête de l’Assemblée constituante. Considéré comme appartenant au camp libéral, l’homme, après être rentré de plusieurs années d’exil, avait ensuite fondé le Parti national centriste.

Elue il y a deux mois, lors d’une élection marquée par un faible taux de participation, l’Assemblée constituante est aussi connue sous le nom de « Comité des 60 », pour le nombre de ses membres. Mais face au boycott de plusieurs minorités et aux violences qui avaient menacé plusieurs bureaux de vote, elle n’en compte que 47.

 → A (RE)LIRE : Les Libyens ont voté pour élire leur Assemblée constituante

C’est donc avec une légitimité limitée que cette assemblée a pour tâche de rédiger la nouvelle Constitution libyenne. Une fois adoptée par le Comité des 60, ce texte devra être soumis à référendum.

L’Assemblée constituante siège à plus de 1 000 km à l’est de la capitale, dans la ville d’al-Bayda, où la première Constitution libyenne fut rédigée en 1951. Basé à Tripoli, le Parlement est l’objet d’attaques répétées depuis presque deux ans. A l’inverse, al-Bayda est vue comme l’une des rares villes à pouvoir garantir la sécurité des constituants.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.