Comores

Comores: sortie de crise énergétique en vue

Ikililou Dhoinine, le président des Comores.
Ikililou Dhoinine, le président des Comores. Ibrahim Yossouf /AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Après des mois de coupures de courant régulières, le gouvernement comorien décide d'aider la société nationale d'électricité à faire face à ses dépenses. La Ma-Mwé n'arrivait plus à payer le gazoil nécessaire à l'alimentation de la centrale. Les autorités de l'archipel vont donc puiser dans leur budget pour financer une partie du carburant acheté à la société Comores Hydrocarbures.

Publicité

Vingt-quatre heures après l’annonce par le gouvernement de la sortie de crise énergétique au Central de la Ma-Mwé de Voidjou, les moteurs sont remis en marche. Habitants et entrepreneurs se félicitent de voir le retour à la normale de l’électricité : « Je dirais enfin ouf ! Mais malheureusement ce n’est pas un ouf de satisfaction parce qu’il était temps que l’Etat décide de prendre ses responsabilités. On ne peut qu’être soulagés. Malheureusement nous ne croyons pas que ça peut durer pendant longtemps. Mais en attendant c’est déjà un ouf de soulagement qui nous permettra d’être à nous, entreprises, d’économiser un peu. Et peut-être que ça donnera une bouffée d’oxygène au niveau de la trésorerie ».

Subventions

Les consommateurs ont été conviés mardi par le ministre de l’Energie, Abdou Nassur Madi, afin de les informer de la décision prise par le gouvernement : « Le gouvernement va subventionner la Ma-Mwé sur 35 000 litres quotidiens de gasoil achetés par la Ma-Mwé. La Ma-Mwé va payer 21 000 litres et le gouvernement 14 000 litres. Ce qui devrait immédiatement, d’après ce qu’on nous a dit, résoudre le problème des coupures d’électricité ».

Rappelons que la société d’Etat Comores-Télécom est prise comme cible par le gouvernement pour venir en aide à la société d’électricité Ma-Mwé.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail