Côte d’Ivoire

Côte d’Ivoire: l’examen sur la réforme de la CEI reporté sine die

La réforme de la CEI est l’une des conditions d’une élection présidentielle crédible et transparente en 2015, en Côte d’Ivoire.
La réforme de la CEI est l’une des conditions d’une élection présidentielle crédible et transparente en 2015, en Côte d’Ivoire. REUTERS/Luc Gnago
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le Parlement ivoirien devra attendre avant de débattre du projet de loi sur la réforme de la Commission électorale indépendante. Le début de l’examen par les députés de ce texte adopté par le gouvernement le 9 avril 2014, vient d’être reporté deux fois. Initialement prévues lundi, les discussions dans l’hémicycle ont été renvoyées mardi à « une date ultérieure ».

Publicité

Ce report est une volonté d’apaisement, tant le texte proposé par le gouvernement avait suscité beaucoup de critiques de la part de l’opposition qui n’est pas représentée au Parlement, et de la part de la société civile. Après avoir écarté toute idée de renégocier le projet de loi adopté par le gouvernement, le ministre de l’Intérieur, qui doit défendre le projet de réforme de la CEI devant les députés, a convié en fin de semaine dernière l’opposition, afin de recueillir ses observations.

Objectif : une CEI consensuelle

Hamed Bakayoko a laissé entendre, ensuite, que l’étape parlementaire peut être l’occasion d’amender le texte. L’opposition serait-elle sur le point de faire entendre sa voix cette fois ? Pas si sûr, selon certains observateurs. C’est plutôt le principal allié du RDR, le parti présidentiel au sein de la coalition au pouvoir, le PDCI, qui a mené une campagne contre le vote de la réforme de la CEI dans la précipitation.

Selon le député Bertin Konan Kouadio, dit KKB, le groupe parlementaire PDCI a réussi à avoir un report de débat d’au moins une semaine. L’objectif qui semble à ce stade être partagé par toute la classe politique ivoirienne, est d’aboutir à l’installation d’une CEI consensuelle, l’une des conditions d’une élection présidentielle crédible et transparente en 2015.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail