Accéder au contenu principal
Syrie

Syrie: les rebelles nient avoir tiré sur les civils

Des rebelles syriens à Alep, le 26 septembre 2013.
Des rebelles syriens à Alep, le 26 septembre 2013. REUTERS/Saad AboBrahim
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Les rebelles syriens auraient tué 13 personnes, ce vendredi, à Alep. L’information est révélée par la télévision d’Etat syrienne. Les révolutionnaires auraient tiré plusieurs roquettes contre un quartier situé dans la partie ouest de la ville, contrôlée par le régime. Mais à l’est la version est différente, le Front islamique, principale faction rebelle en Syrie, confirme l’attaque, mais nie avoir ciblé des civils.

Publicité

L’attaque menée contre le quartier d’al-Zahra dans l’ouest d’Alep a ciblé le QG des services de renseignements des forces gouvernementales. La ligne de front se trouve à cet endroit. C’est une zone de combat. Il n’y a pas le moindre civil dans toute cette partie de la ville.Concernant les allégations de la télévision d’Etat syrienne, ce n’est pas nouveau. La télévision diffuse de fausses informations. Elle accuse, par exemple, les révolutionnaires d’attaquer des vestiges historiques et les qualifie de terroristes.Les lois internationales sont claires : lorsqu’une zone, même civile, est utilisée à des fins militaires, elle devient une zone militaire. Le régime affirme que nous attaquons des civils, mais cela est faux. C’est son armée qui tue des civils et tente de faire porter le chapeau aux révolutionnaires.

Abou Obeida

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.