LIBYE

Libye: le Parlement attaqué par des miliciens

Le Parlement libyen a subi les attaques d'hommes armés, ce dimanche 18 mai.
Le Parlement libyen a subi les attaques d'hommes armés, ce dimanche 18 mai. REUTERS/Stringer
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les hommes des puissantes milices de Zintane, dans l’ouest du pays, ont attaqué le Parlement libyen ce dimanche 18 mai à Tripoli. Ils disent soutenir l’« opération dignité » lancée vendredi par le général à la retraite Khalifa Haftar dans la ville de Benghazi contre les milices islamistes.

Publicité

La capitale libyenne a été secouée par des tirs et de violentes explosions, ce dimanche 18 mai. Des hommes armés appartenant à l’une des milices les plus puissantes de l’Ouest libyen ont attaqué le Parlement en plein cœur de Tripoli.

Ils disent soutenir l’« opération dignité » lancée vendredi par le général Khalifa Haftar contre les milices islamistes de la ville de Benghazi. L’alliance de circonstance entre les milices de Zintane à l’ouest, et les forces de Haftar à l’est, dans la lutte contre les milices islamistes semble à nouveau fonctionner.

Les autorités parlent de « coup d'Etat »

Les hommes de Khalifa Haftar se présentent comme « l’armée nationale » et déclarent vouloir « purger » Benghazi des groupes terroristes. Dans la capitale, même son de cloche dans les rangs des milices de Zintane qui ont attaqué le Parlement, qu’elles estiment pro-islamiste.

Les autorités de Tripoli ont dénoncé l’« opération dignité » qu’elles ont qualifiée de « coup d’Etat » samedi. Pourtant, beaucoup se demandent si ces attaques à l’Est et à l’Ouest peuvent être qualifiées comme tel étant donné la faiblesse de l’Etat libyen. Lorsqu’il était au pouvoir, l’ancien Premier ministre Ali Zeidane avait d’ailleurs admis que « l’Etat libyen n’existe pas encore ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail