Côte d'ivoire

Côte d'Ivoire: la Commission électorale indépendante sera réformée

Siège de l'Assemblée nationale à Abidjan, Côte d'Ivoire.
Siège de l'Assemblée nationale à Abidjan, Côte d'Ivoire. Wikimedia
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le Parlement ivoirien examinait mardi 20 mai le projet de loi sur la réforme de la Commission électorale indépendante. Il a été adopté par la Commission des affaires générales et institutionnelles de l’Assemblée nationale. Il n’y a eu aucun amendement au texte, malgré quelques modifications demandées notamment par le groupe parlementaire du PDCI, membre de la majorité.

Publicité

C’était l’affluence à l’Assemblée nationale ce mardi. Les députés se sont déplacés pour suivre et participer à l’examen du projet de loi sur la réforme de la Commission électorale indépendante, un texte adopté par le gouvernement le 9 avril dernier - modifié le 14 mai - et qui a suscité beaucoup de débats ces dernières semaines.

La Commission centrale de la CEI passera donc de 31 à 17 membres : quatre de l’administration, quatre de la société civile, quatre des partis politiques au pouvoir, quatre de ceux de l’opposition et un représentant du chef de l’Etat.

Lors des débats de ce mardi à la Commission des affaires générales et institutionnelles, certains députés ont émis le doute sur la neutralité des représentants de l’administration au sein de la CEI et se sont prononcés contre leur droit de délibération. Une demande également formulée par le groupe parlementaire PDCI pour les trois membres représentants le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Economie et des Finances et le Conseil supérieur de la magistrature.

Les députés PDCI ont également demandé une interdiction des représentants du chef de l’Etat et du président de l’Assemblée nationale de diriger la CEI. Venu défendre le texte, le ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, a rejeté tous les amendements proposés.

Le projet de loi a été par la suite adopté par 29 voix contre une, celle du député de Port-Bouët, Bertin Konan Kouadio, dit KKB. Le texte sera présenté en plénière pour adoption finale le 28 mai.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail