Afrique du Sud

Oscar Pistorius expulsé d’une boîte de nuit après un incident

L'athlète Oscar Pistorius.
L'athlète Oscar Pistorius. REUTERS/Siphiwe Sibeko
Texte par : RFI Suivre
3 mn

En Afrique du Sud, Oscar Pistorius fait les gros titres de la presse pour s’être violemment disputé avec un homme d’affaires dans une boîte de nuit ultra chic, samedi 12 juillet à Johannesburg. L'athlète paralympique avait été libéré en échange d’une caution de 85 000 euros en février 2013, quelques jours après avoir tiré quatre balles sur sa petite amie Reeva Steenkamp qu'il dit avoir prise pour un cambrioleur. Alors que son procès pour meurtre doit reprendre le 7 août avec les plaidoiries et le réquisitoire, c’est une bien mauvaise publicité pour l’accusé.

Publicité

C’est une affaire dont les avocats et la famille d’Oscar Pistorius se seraient sans doute bien passés. L’athlète de 27 ans aurait été expulsé d’une boîte de nuit, samedi soir, après une dispute avec d’autres clients.

L’incident est en partie confirmé par l’attachée de presse de la famille Pistorius. Celle-ci explique que le sportif « a été pris à partie » par Jared Mortimer, un homme d’affaires sud-africain. Celui-ci aurait questionné Oscar Pistorius sur son procès avec beaucoup d’agressivité. Fâché, le sportif aurait quitté le club peu après.

Différentes versions

Sauf que Jared Mortimer donne une tout autre version des faits dans la presse. Selon lui, Oscar Pistorius était ivre ce soir-là. Il aurait alors commencé à le bousculer et à insulter ses amis et même la famille du président Jacob Zuma dont Jared Mortimer se dit proche. Enervé, l’homme d’affaires a alors poussé Oscar Pistorius qui a trébuché sur une chaise et s’est effondré sur le sol.

D’après Jared Mortimer, le videur de la boîte de nuit a finalement dû expulser le sportif qui venait de s’accrocher avec un autre consommateur. Dans son communiqué, l’attachée de presse d’Oscar Pistorius admet que le sportif « n’aurait pas dû se rendre dans un lieu public et risquer d’attirer l’attention sur lui ».

Premier tweet

Alors que cet incident n’était pas encore connu en début de semaine, Oscar Pistorius a twitté pour la première fois en cinq mois. Le sportif a posté sur les réseaux sociaux des photos et un psaume : « Dieu est proche des cœurs brisés ». Un message de contrition bien éloigné de l’incident rapporté aujourd’hui.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail