Accéder au contenu principal
RDC / Congo-Brazzaville

Congo: poursuite des expulsions des ressortissants de la RDC

En 12 jours, près de 10 000 Congolais vivant à Pointe-Noire ont franchi la frontière en hâte pour rentrer dans leur pays d’origine.
En 12 jours, près de 10 000 Congolais vivant à Pointe-Noire ont franchi la frontière en hâte pour rentrer dans leur pays d’origine. RFI/Sayouba Traoré.
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les expulsions de Congolais de Kinshasa vivant au Congo-Brazzaville continuent. Depuis quelques jours, c’est au tour des résidents de la ville côtière de Pointe-Noire de rentrer en masse dans leur pays d’origine. Un afflux qui suscite l’inquiétude de la société civile et des autorités.

Publicité

En 12 jours, près de 10 000 Congolais vivant à Pointe-Noire ont franchi la frontière en hâte pour rentrer dans leur pays d’origine. Plus de la moitié sont des mineurs ou des jeunes qui vivaient avec leurs parents dans la capitale économique du Congo-Brazzaville.

D’après Kinshasa, c’est l’annonce d’opérations policières à venir pour renvoyer toutes les personnes sans visa qui auraient fait fuir ces Congolais de RDC. D’autres sources décrivent un climat difficile, de défiance vis-à-vis des Congolais de Kinshasa les poussant vers la porte de sortie.

Toujours pas de commission d’enquête

Quoi qu’il en soit, la réunion qui s’est tenue début juin entre les ministres de l’Intérieur de Kinshasa et de Brazzaville n’a visiblement eu aucun effet sur le terrain. La commission d’enquête, promise pour vérifier les accusations de violations des droits de l’homme lors de ces expulsions, n’a toujours pas vu le jour.

Kinshasa affirme que ses experts attendent toujours une date pour se réunir avec leurs homologues de Brazzaville. L’accord conclu ce jour-là n’a pas non plus été ratifié et de chaque côté du fleuve, on continue d’exiger un visa pour pouvoir traverser la frontière même pour un court séjour de 48 heures.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.