NIGER / NIGERIA

Trafic de bébés au Niger: imbroglio sur les tests ADN

Des personnalités nigériennes sont mises en cause dans un présumé trafic de bébés.
Des personnalités nigériennes sont mises en cause dans un présumé trafic de bébés. Getty Images/ ERproductions Ltd
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Rebondissement dans l’affaire dite des bébés nigérians au Niger. Le ministre nigérien de la Justice, Marou Amadou, vient de réagir face à la campagne médiatique, déclenchée par certains proches des femmes emprisonnées, soutenant que le gouvernement s’opposait à des tests ADN. Selon Marou Amadou, toutes les femmes et leurs époux mis en cause ont refusé ces tests.

Publicité

Les personnalités mises en cause dans ce trafic de bébés se seraient rétractées lorsqu’elles ont compris que l’affaire était devenue bien plus grave après l’implication d’Interpol et des arrestations dans d’autres pays de la sous-région.

« Je souhaite mettre au clair un des points relayés, selon lequel les femmes et les maris ont demandé le test ADN et que c’est la justice qui a refusé. Je voudrais vous dire à ce jour, à la date du 24 juillet, que toutes les femmes ont été entendues, leurs maris sollicités pour l’ADN. Aucun n’a donné son accord. Je pense que ça renforce leur mauvaise foi. Et le dire comme ça, alors que l’on refuse ces tests, c’est cela que je trouve politique », a déclaré le ministre nigérien de la Justice, Marou Amadou.

Une trentaine de bébés concernés, dont des jumeaux

Mi-juin, des couples avaient été interpellés par la police judiciaire de Niamey en raison de doutes sur la paternité de leurs enfants. Au total, une trentaine de bébés pourraient provenir d’un réseau nigérian, selon la police. Ainsi, trois épouses d’une personnalité se sont retrouvées après plusieurs décennies de mariage sans enfant avec six jumeaux, deux chacune, en l’espace de trois mois. Une autre famille de deux épouses sans enfant s’est enrichie de quatre jumeaux en quelques semaines.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail