Afrique du Sud

Procès Pistorius: la défense plaide le «tragique accident»

Vendredi 8 août, la défense de Pistorius a plaidé le « tragique accident ».
Vendredi 8 août, la défense de Pistorius a plaidé le « tragique accident ». REUTERS/Siphiwe Sibeko

En Afrique du Sud, le verdict du procès Pistorius sera rendu le 11 septembre. Après le réquisitoire de l’accusation jeudi, c’était vendredi 8 août au tour de la défense de présenter ses arguments. L'avocat Barry Roux a voulu montrer que la mort de Reeva Steenkamp était en fait «un tragique accident».

Publicité

Précis, calme et souriant, l’avocat de la défense a tenté de semer le doute dans l’esprit de la juge. Alors que le procureur dénonce « les mensonges » d’Oscar Pistorius, Barry Roux préfère, lui, s’attacher aux faits pour prouver que la thèse de l’accident est plausible.

L’avocat s’est notamment servi des relevés téléphoniques et des témoignages des voisins pour reconstituer une chronologie des événements qui semble bien correspondre au témoignage du sportif.

Les faiblesses d’Oscar Pistorius ont également été mises en avant. Si le témoignage de l’accusé a pu sembler « confus », c’est qu’il est aujourd’hui encore en profonde dépression. Selon son avocat, Oscar Pistorius n’avait pas l’intention de tuer lorsqu’il a brandi son arme cette nuit. Terrifié et vulnérable sur ses moignons, il aurait en fait réagi « instinctivement » face au danger.

En clair, Oscar Pistorius n’aurait jamais dû être inculpé pour meurtre selon son avocat, qui plaide l’acquittement. La clé du procès est désormais entre les mains de la juge Thokozile Masipa, qui doit rendre son verdict le 11 septembre prochain.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail