Afrique du Sud

Afrique du Sud, Desmond Tutu voudrait plus de noirs dans le rugby

Les Springboks contre l'équipe d'Argentine au Padre Ernesto Martearena stadium, le 23 août 2014.
Les Springboks contre l'équipe d'Argentine au Padre Ernesto Martearena stadium, le 23 août 2014. REUTERS/Enrique Marcarian
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L’archevêque Desmond Tutu regrette que 20 ans après la fin de l’apartheid le rugby soit toujours aussi blanc. Il s’est exprimé alors que l'équipe sud-africaine de rugby, les Springboks, jouaient samedi 23 août contre l’Argentine. L’équipe autrefois considérée comme un symbole de l’apartheid reste encore très majoritairement blanche.

Publicité

Pour l’archevêque Desmond Tutu, il est particulièrement blessant de voir que les joueurs noirs restent des membres périphériques de la sélection à qui on ne donne jamais la chance de faire leurs preuves. Lors de ce match des Springboks contre l’Argentine, seuls trois joueurs métis étaient sur le terrain et deux joueurs noirs sur le banc de touche.

Ouvrir ces équipes à davantage de joueurs de couleurs est un sujet récurrent et sensible depuis vingt ans. Le gouvernement menace régulièrement d'introduire des quotas. Mais pour Graeme Joffe, commentateur sportif, le ministère du Sport est grandement responsable de cette situation : « Il y a suffisamment de joueurs noirs de talents pour ne pas avoir à imposer des quotas. Il ya tellement de joueurs de couleurs, le problème c’est un management et les entraîneurs. La mauvaise administration et la corruption ont freiné le développement de ce sport. »

Il y a deux mois, le président de la fédération sud-africaine de rugby concédait qu’il fallait donner davantage leur chance aux joueurs noirs. Mais cette fois-ci, il a refusé de commenter les propos de Desmond Tutu, ajoutant qu’il en discuterait personnellement avec lui.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail