Congo

Procès Ntsourou au Congo-Brazza: dans l'attente du verdict

Le colonel Ntsourou sera fixé sur son sort ce jeudi 11 septembre.
Le colonel Ntsourou sera fixé sur son sort ce jeudi 11 septembre. DR

Au Congo-Brazzaville, le procès de Marcel Ntsourou attend son épilogue. L'ex-numéro deux des renseignements est entre autres accusé, tout comme 113 autres personnes, de rébellion et atteinte à la sécurité intérieure de l'Etat. Après neuf semaines de procès, les jurés se sont retirés pour délibérer. Ils devraient donner leur verdict ce jeudi. Hier c'était donc la toute dernière audience, avec les derniers mots des accusés.

Publicité

Il a fallu presque deux heures pour entendre les 114 accusés de ce procès hors norme. En quelques dizaines de secondes, ils ont pour la plupart déclaré s'en remettre à la sagesse de la cour, et réclamé une décision juste, sans influence extérieure. Une allusion notamment aux nombreuses accusations de procès politique, certains considérant que Marcel Ntsourou et ses co-accusés paient la brouille de l'officier avec le président Sassou Nguesso dont il fut proche.

Travaux forcés à perpétuité

A sa prise de parole, l'ancien numéro deux des renseignements a voulu revenir sur les événements du 16 décembre à savoir les combats entre les forces de l'ordre et sa garde rapprochée qui ont fait des dizaines de morts et conduit à son arrestation. Le militaire s'est aussitôt fait reprendre par le président de la cour, qui lui a rappelé que le temps des plaidoiries était terminé. Marcel Ntsourou s'est alors aligné sur la position des autres accusés.

Après plus de deux mois de procès, les avis de la défense et de l'accusation sont restés radicalement opposés. Les avocats du plus célèbre prisonnier du pays ont demandé sa relaxe, tandis que le procureur a réclamé les travaux forcés à perpétuité.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail